Foire aux questions

Notre site web comprend une pratique Foire aux questions (FAQ). Consultez-là au besoin, vous y apprendrez plusieurs choses utiles.

Retour à la FAQ
Boutique

Faites parvenir des fleurs à la famille

Cœur roses, marguerites et oeillets
Oiseaux de paradis
Lys, roses et mufliers
Visiter la boutique

Glossaire

Un peu de vocabulaire

Vocabulaire...funéraire

Aquamation : Procédé visant à dissoudre les tissus du corps par l’eau plutôt que par le feu. Les restes solides sont ensuite réduits en cendres et sont conservés dans une urne qui peut être inhumée dans un cimetière ou conservée dans un columbarium.

Cavurne : Caveau intérieur au sol destiné à recevoir une ou plusieurs urnes cinéraires.

Columbarium : Installation intérieure ou extérieure comportant des niches destinées à recevoir une ou plusieurs urnes cinéraires.

Concession : Droit de sépulture dans un espace (terrain, niche, cavurne ou enfeu) d’un cimetière, d’un mausolée ou d’un columbarium.

Concessionnaire : Personne qui possède les droits conférés par une concession.

Cimetière : Lieu où sont inhumés les défunts.

Crémation : Technique visant à brûler et réduire en cendres le corps d'un défunt. Les cendres sont conservées dans une urne qui peut être inhumée dans un cimetière ou conservée dans un columbarium.

Crématorium : Construction abritant des services de crémation.

Enfeu (ou crypte) : Espace aménagé dans un mur destiné à recevoir un cercueil contenant le corps d’un défunt.

Embaumement (ou thanatopraxie) : Technique qui permet de préserver le corps d’un défunt et de pouvoir le présenter avec la meilleure apparence possible en vue de l’exposition du corps et de funérailles.

Mausolée : Édifice funéraire abritant des enfeus et un columbarium contenant des niches et, le cas échéant, des cavurnes.

Niche : Espace dans un columbarium destiné à recevoir une ou plusieurs urnes cinéraires.

Reliquaire : Contenant destiné à recueillir une partie des cendres d’un défunt.

Sépulture : Lieu où l’on inhume un corps ou des cendres.

Terrain : Terrain voué à l’inhumation de corps ou de cendres dans un cimetière.

Vocabulaire...Les preuves de décès

Attestation de crémation : L’attestation de crémation confirme que le crématorium a procédé à la crémation d’un défunt. Ce document est émis par la maison funéraire et peut être exigé au moment d’une inhumation ou encore lors d’un rapatriement de cendres.

Attestation de décès : Écrit par lequel la maison funéraire atteste de la mort d'une personne. N'a pas de valeur légale, mais est cependant acceptée par certains intervenants dans le cadre de la liquidation de la succession.

Bulletin de décès (SP-3) et constat de décès (DEC-101) : Le Bulletin de décès et le constat de décès sont les deux documents qui composent le Formulaire SP-3. Ce formulaire est émis et signé par le médecin qui a constaté le décès afin qu’il puisse y établir, entre autres, l’identité du défunt ainsi que les causes et circonstances du décès. 

Puisque les causes et circonstances du décès sont des renseignements confidentiels, elles n’apparaîtront que sur les trois copies du bulletin de décès (SP-3), qui ne pourront être remises qu’à certaines personnes déterminées (dossier médical, directeur de funérailles et Institut de la Statistique du Québec). 

Quant aux deux copies du constat de décès (DEC-101), l’une sera remise au déclarant du décès et l’autre, accompagné de la Déclaration de décès (DEC-100), servira à déclarer le décès au Directeur de l’état civil.

Copie d’acte de décès/certificat de décès : Documents émis par le Directeur de l'état civil servant à certifier légalement le décès. Il s’agit des seuls documents ayant valeur légale au Québec pour prouver un décès.

Déclaration de décès (DEC-100) : La déclaration de décès est un formulaire complété par un proche du défunt et par le directeur de funérailles. On y demande des renseignements sur le décès, sur la personne décédée, sur le conjoint de cette personne et sur la disposition du corps. 

Ce formulaire, accompagné du constat de décès (DEC-101), sert à déclarer le décès au Directeur de l’état civil afin que ce dernier puisse émettre des preuves de décès officielles (copie d’acte de décès et certificat de décès). 

Parler de ses peines, c'est déjà se consoler. Albert Camus

Demande d'informations

*Tous les champs sont obligatoires