Chroniques

Nos chroniques sont axées sur divers sujets d’actualité qui touchent au domaine funéraire par des spécialistes en la matière ainsi que par des notaires relativement aux questions de testament, mandats et successions. Rédigées dans un style clair et accessible, elles s’enrichissent régulièrement de nouveaux articles. Consultez-les régulièrement et n’hésitez pas à nous faire part de nouveaux sujets qui vous intéressent.

Bonne lecture.  

Retour aux chroniques

Rechercher une personne

Veuillez entrer un nom ou un prénom.

Un testament : ça ne fait pas mourir.

Un testament : ça ne fait pas mourir.

À votre décès, qui héritera de vos biens ? Qui se chargera de vous procurer une sépulture convenable ? Qui paiera vos dettes ? Qui s’occupera de vos enfants ?

Autant de questions qui méritent réponses, mais lorsque l’on est six pieds sous terre, pas facile de se faire entendre.

Le testament est l’outil tout désigné. Il vous permet de mettre par écrit vos volontés et d’en assurer le respect suivant votre décès. Cela aura le mérite d’être clair. Vous pourrez ainsi déterminer à qui seront distribués vos biens et la personne qui sera en charge de liquider votre succession (liquidateur). Vous pourrez même, constater votre consentement au don d’organes et de tissus et décider de vos funérailles.

Les formes de testament

Le testament olographe, doit être entièrement rédigé de la main du testateur (ce qui exclut tout moyen technique tel ordinateur, dactylographie, etc.) et signé par lui.

Le testament devant témoins, peut être écrit par le testateur ou par un tiers, à la main ou à l’aide de moyen technique. Il doit être signé par le testateur et par deux témoins majeurs. Le testament fait par avocat est habituellement fait sous cette forme.

Le testament notarié est préparé et reçu par votre notaire. Votre notaire s’assure que votre testament soit conforme à la Loi ainsi qu’à vos volontés et en assure sa conservation, évitant ainsi tout risque de perte ou de destruction. Le testament notarié est difficilement contestable et est le seul testament qui, pour produire ses effets, n’aura pas à être vérifié suite à votre décès.

Et si je change d’idée ...

Les modifications à un testament peuvent être constatées dans un codicille, pour des modifications mineures, ou dans un nouveau testament.

Sans testament

En l’absence de testament, votre succession sera qualifiée d’ab intestat. Dans ce cas, c’est la Loi qui décide à votre place de qui héritera de vos biens. Mais êtes-vous bien certains que cela respectera ce que vous auriez voulu? La Loi s’applique à tous, et ce, indistinctement des affections et préférences que vous auriez pu avoir pour certaines personnes. Ainsi, un conjoint de fait ou un ami ne peut jamais hériter en l’absence de testament.

___________________________________

Christiane Ratelle, notaire

Demande d'informations

*Tous les champs sont obligatoires